Encens et aromathérapie

par STEPHANE MILLET

Depuis la nuit des temps, on brûle des résines naturelles, des gommes et des herbes pour leurs propriétés spirituelles, médicinales/cicatrisantes, parfumantes et masquantes.

Aujourd'hui, ''l'encens'' est disponible sous de nombreuses formes qui emploient aussi bien des ingrédients naturels que synthétiques. Les types d'encens les plus courants sont synthétiques et peuvent charger l'air avec des substances toxiques lorsqu'ils sont brûlés. Pour cette raison, l'encens ne tient pas une place très appréciée dans la pratique de l'aromathérapie. Cependant, l'utilisation de l'encens naturel est valable et peut être aussi fabriqué à domicile.

Cet article vous présentera brièvement les différents types d'encens et vous guidera dans votre quête de l'exploration des délices de l'encens naturel.

Les formes les plus courantes d'encens

Les bâtonnets d'encens trempés – les bâtonnets trempés sont faits à partir de ''supports'' d'encens qui sont de longs et fins bâtonnets en bois enrobés d'une poudre combustible tel que le charbon ou le bois. Les supports d'encens sont ensuite trempés soit dans des huiles essentielles soit dans des huiles parfumées synthétiques, et enfin mis à sécher. De nombreuses sources indiquent que les corps d'encens actuels sont fabriqués à partir de bois inférieur pressé et de colles qui sont toxiques lors de la combustion. Par conséquent, même si on utilise des huiles essentielles pour fabriquer de l'encens trempé, le produit final, quand il est embrasé, restera toxique. Il existe cependant un nombre très réduit de fournisseurs qui livrent des corps d'encens de grande qualité.

Les bâtonnets d'encens roulés à la main – l'encens roulé à la main est particulièrement populaire en Inde. L'apparence d'un bâtonnet d'encens roulé à la main est semblable à celle des bâtonnets d'encens trempés, mais le processus de fabrication est différent. Les bâtonnets roulés à la main, et en particulier ceux provenant d'Inde, sont, dit-on, plus naturels que les bâtonnets trempés. Cependant, comme avec la plupart des encens, les fabricants ou les artisans n'indiquent pas la liste complète des ingrédients utilisés sur leurs emballages, l'acheteur doit donc faire attention.

Les Smudges – les Amérindiens ficelaient des herbes comme la sauge en petites bottes qu'ils brûlaient comme des bâtons d'encens.

Les cônes – les cônes d'encens disponibles dans le commerce contiennent en général des matières synthétiques,mais il existe aussi des cônes naturels. Les cônes sont fabriqués à partir d'huiles synthétiques et/ou naturelles parfumées mélangées avec des ingrédients en poudre contenant un combustible qui permet au cône de brûler convenablement. Les cônes peuvent être fabriqués à domicile en utilisant des ingrédients complètement naturels.

L'encens japonais (koh) – ''koh'' est le mot japonais pour encens. Contrairement à l'encens trempé ou roulé qui contient un bâtonnet en bois enrobé avec une poudre d'encens combustible, le koh est fabriqué à partir d'une préparation de bois en poudre, de résines, d'herbes et d'huiles, formant une sorte de pâte qu'on transforme en ''nouilles'' longues et fines, semblables à des spaghetti. Les longues ''nouilles'' sont ensuite découpées en bâtonnets courts et mis à séchés.

La plupart des encens japonais vendus contiennent des matières synthétiques. Cependant, le koh de grande qualité est disponible, particulièrement via Internet. Baieido, par exemple, fabrique de l'encens depuis le XVIIe siècle. Baieido est la marque japonaise d'encens que j'achète et que je trouve la plus agréable. Les encens Baieido ne sont pas tous à 100% purs, mais ils offrent une large sélection d'encens fabriqués à partir d'ingrédients purs, dont le bois de santal et le bois d'Agar. Il peut être difficile de trouver de l'encens Baieido.

L'encens japonais de première qualité est fabriqué avec du bois de santal et/ou de bois d'Agar. Le bois d'Agar et le bois de santal varient du point de vue classe et qualité (se reporter au paragraphe 'Bois' ci-dessous pour plus d'informations). Quand des classes plus élevées de bois de santal et/ou d'Agar sont utilisées pour une série d'encens japonais ou lorsque des herbes ou des résines supplémentaires sont employés, attendez-vous à payer le prix fort.

Les poudres d'encens – la poudre d'encens naturel peut être fabriquée en utilisant du bois de santal en poudre, des herbes ou d'autres ingrédients naturels. La poudre d'encens peut ensuite être mixée avec un combustible tel que la poudre naturelle de makko ou alors brûlée sur une tablette brûle-charbon. SunRose Aromatics vend de la poudre de Zukoh. C'est une mixture en poudre prête à l'emploi qui contient de la cannelle, de la cassie, du clou de girofle, du bois de santal, de l'anis étoilé, et d'autres herbes naturelles. From Nature with Love est un bon fournisseur de poudre de bois de santal jaune, rouge et d'autres herbes en poudre qui peuvent être utilisées dans des mixtures de poudre d'encens.

Les poudres d'encens contenant des ingrédients synthétiques sont aussi disponibles. Si vous souhaitez éviter les poudres synthétiques, assurez-vous d'examiner tous les ingrédients présents dans la poudre avant l'achat.

Les résines – les résines naturelles telles que l'encens, la myrrhe, l'opoponax et le sang-dragon peuvent être brûlées seules comme de l'encens. La méthode générale pour brûler des résines consiste à les placer sur une tablette brûle-charbon ou à passer par la cérémonie japonaise Kôdô (voir section ci-dessous). SunRose Aromatics est un bon fournisseur où l'on peut trouver de l'encens et des résines de myrrhe.

Les bois – les bois aromatiques tels que les bois d'Agar, de santal, et de cèdre peuvent être brûlés seuls. Les poudres ou les copeaux de bois peuvent être mixés avec des résines et des herbes pour créer un mélange d'encens. Comme pour les résines, ils peuvent être brûlés en les plaçant sur des tablettes brûle-charbon, en utilisant un support d'encens japonais ou en utilisant la méthode de la cérémonie japonaise du Kôdô. Parce que le bois d'Agar et autres bois peuvent coûter chers, il est mieux de les faire brûler lentement ou les chauffer doucement. Le bois d'Agar est précieux parce qu'il favorise, dit-on, un sens profond de paix. Par conséquent, il est utilisé en général pendant des séances de méditation..

Les mélanges d'encens – les résines, les bois et les ingrédients en poudre peuvent être combinés pour former une mixture d'encens lâche. Les mélanges d'encens peuvent être brûlés sur une tablette brûle-charbon, mélangés avec du charbon pilé ou de la poudre de makko et brûlés sur des cendres de riz ou sur du sel de mer, ou brûlés par les méthodes utilisées pour la cérémonie japonaise traditionnelle Kôdô.

La méthode japonaise de la ''piste'' d'encens

Les mélanges d'encens peuvent aussi être brûlés via la méthode de la ''piste''. Pour utiliser cette méthode, une presse en bois appelée presse d'encens est appliquée sur la surface d'un bol rempli de cendres, en général des cendres de riz. L'impression est remplie avec de la poudre de makko. Celle-ci est ensuite enflammée et on place les ingrédients d'encens sur la poudre de makko pendant qu'elle brûle le long de la ''piste''. Cela ne serait pas surprenant si cette méthode de combustion de l'encens avait inspiré la création des populaires ''pierres'' d'encens qui contiennent des spirales striées ainsi que d'autres objets servant à brûler les poudres d'encens synthétiques.

La méthode japonaise Kodo

La méthode japonaise Kodo désigne une méthode traditionnelle japonaise par laquelle les résines et les bois sont lentement chauffés sans les brûler trop vite. Selon ce procédé, il faut remplir une coupe japonaise Kodo avec des cendres de riz ininflammables, y enfouir du charbon sans soufre, faire un trou de ''ventilation'' dans les cendres de riz et placer une plaquette de mica au-dessus du trou pour y maintenir les résines et les autres ingrédients.

La poudre de makko

Le makko est moulue à partir de l'écorce de l'arbre de makko. Il possède un arôme qui n'entre pas en conflit avec les arômes des autres ingrédients d'encens. Il brûle bien et constitue un choix judicieux et naturel en tant qu'ingrédient ''combustible''. Il peut être utilisé avec la méthode japonaise de la ''piste'' d'encens et pour la création des bâtonnets d'encens de style japonais et des cônes. Vous pouvez vous procurer de la poudre de makko chez SunRose Aromatics.