Devenir un maître du reiki

par GUILLAUME FOURNEL

Le reiki, vous connaissez ? L'idée est de vous soigner par vos énergies, via l'apposition des mains du praticien sur votre corps. Discipline ancestrale prise très au sérieux au pays du Soleil Levant, elle est inspirée du shintoïsme (religion majoritaire au Japon), du bouddhisme et de certains arts martiaux, auxquels elle emprunte la hiérarchie maître/élève. Le processus d'initiation des nouveaux praticiens est pour le moins particulier. Au cours de celui-ci, le maître utilise les sons et les symboles antiques qui sensibilisent le système nerveux d’un individu à un niveau d’énergie plus élevé. Un niveau est alors atteint dans lequel les élèves (ne possédant ni entraînement ni dons particuliers) peuvent faire l’expérience de sentir plus d’énergie circulant à travers leurs mains, leur donnant le pouvoir de se guérir eux-mêmes et de guérir les autres. Vous avez dit incroyable ?

Les trois niveaux d'enseignement du reiki

Le reiki est enseigné sur 3 niveaux. Au premier niveau, le participant reçoit une sensibilisation ou une initiation à l’énergie reiki par le maître reiki. Il guide en permanence la personne pour atteindre unpouvoir de guérison plus élevé. L’élève apprend à faire des traitements corporels complets sur lui-même et sur les autres.

Au second niveau, le participant reçoit une sensibilisation qui augmente la force de l’énergie reiki du praticien. Cela consiste d’abord à apprendre les sons et les symboles utilisés en thérapie de reiki avancée et en guérison absente.

Au troisième niveau, le participant reçoit le « symbole final ». Il s'agit surtout d'une démarche de développement personnel. Une personne qui a complété le troisième niveau est capable d'enseigner le premier niveau de sensibilisation au reiki.

Les praticiens étudient avec les maîtres reiki afin d'apprendre comment accéder au ki(l'énergie de l'univers) et ainsi devenir un canal pour sa transmission. Les élèves apprennent des schémas de guérison basiques et « l’imposition des mains » pour eux-mêmes et pour les autres. Les praticiens plus avancés peuvent utiliser la guérison absente, qui consiste à pratiquer le reiki sur quelqu’un à distance, comme depuis une autre partie du pays. Ils peuvent aussi pratiquer « le but », une guérison destinée à soigner des problèmes spécifiques.

Préparation au reiki du corps entier

Puisqu'une maladie ou un problème dans une partie du corps affectera inévitablement le corps entier, la pratique du reiki est plus efficace quand on l’applique sur tout le corps, pour nettoyer et revitaliser le système complet. La mise en application du reiki est très ritualisée et cérémonieuse. Le praticien doit suivre un protocole précis avant même de commencer un traitement corporel complet.

1°) Enlever les bijoux

Les bijoux comme les pierres (semi-précieuses ou précieuses), les bagues et les chaînes en métal attirent des énergies qui peuvent interférer avec l’énergie vitale du reiki. Les éléments comme les montres créent un circuit fermé qui réduit la circulation d’énergie vitale. Les boucles d’oreilles en particulier sont problématiques. Les oreilles percées interfèrent avec la circulation de l’énergie. Les oreilles sont très importantes dans de nombreuses thérapies comme l’acupuncture qui utilise les méridiens et ne doivent pas être encombrées.

2°) Se laver les mains

Il y a deux raisons de se laver les mains. La première est l’effet physique du nettoyage. Il rend les mains agréables à sentir pour la personne qui reçoit le reiki. Les mains chaudes et moites doivent être évitées en reiki car elles ne conduisent pas à l’état de relaxation souhaité.

Le second bienfait concerne l’aura qui entoure le corps. Cette aura peut être affectée au contact d’objets et de personnes pendant la journée et le lavage enlève ces influences qui peuvent avoir des effets contraires à ceux souhaités chez les personnes sensibles.

3°) Faire une prière

Il est utile à ce stade de faire une courte prière demandant la guérison, pour se concentrer et pour reconnaître ses buts, sa propre perception et celle des personnes sur lesquelles vos mains seront placées. La prière vous prépare à entrer dans le processus de relaxation.

4°) Écrêter l’aura

C’est un moyen de prendre doucement contact et de commencer la thérapie. Cela consiste en plusieurs étapes :

5°) Dynamiser

Quand chaque séance de reiki est complète, le corps entier peut être énergisé par le chakra fondamental. La main est maintenue à la verticale au dessus du corps et ensuite bouge rapidement du bassin à la tête.

Une discipline pointue pour un usage précis

Il y a une grande marge de variations des nombres et des séquences de positions utilisées pour un traitement du corps entier. Cela dépend beaucoup du praticien et de ce qui est le mieux pour le patient, mais tous les patients ne préfèrent pas la même séquence. Il est important d’être certain que le patient n’ait pas de maladies ou de problèmes qui doivent être soignés par un médecin. Le reiki est destiné à une utilisation bien particulière et il n’est pas sage de l’utiliser pour des problèmes qui ne font pas partie de son domaine. Les patients peuvent facilement demander conseil à leur médecin, ou à d’autres professionnels pour savoir s’ils peuvent subir une thérapie reiki.

La durée de chaque séance de reiki varie selon les circonstances et le patient. Certaines positions doivent être évitées et la thérapie peut se concentrer sur une partie du corps précise pour aider à relâcher les blocages ou pour gérer la tension. Si le patient suit un régime particulier ou un traitement, il vaut mieux faire une séance courte.

De la même manière, avec un enfant, une personne âgée ou infirme, il est mieux de ne pas faire de séances de plus de 15 à 20 minutes. Dans tous les cas le praticien de reiki doit être sensible à l’état, aux besoins et au bien-être du patient.

Voir aussi:

Rencontre avec Joëlle Wauquier, spécialiste du reiki