Créez un lien unique avec votre bébé grâce au massage

par VINCENT THOBEL

Votre bébé ne répond à vos questions que par des couches pleines et nauséabondes tout en émettant des sons incompréhensibles ? Ne vous découragez pas : avez-vous essayé une forme de communication différente comme le massage ? Votre bébé est en effet très sensible au toucher et au contact humain. Il est donc temps d’avoir une petite conversation avec votre bambin.

Quelques conseils avant de commencer

Premièrement, il vous faut à disposition l’un des éléments majeurs de cette expérience, du temps libre. En effet, il vous faut avoir l’esprit tranquille, ne pas être pressé, ou bien stressé (bien souvent les deux vont de paire). Il est question ici de développer une nouvelle forme de communication.

Hormis les propositions, il est primordial de prévenir votre bébé lorsque vous débutez le massage. Il vous faut donc obtenir son accord par un geste informel.

Maintenant, prenez confiance en vous, n’ayez pas peur. Lancez-vous ! Installez-vous dans l’environnement le plus approprié à ce type de massage, et faîtes-vous plaisir.

Massez avec des doigts de fée

Massez votre bébé avec la paume de la main. Plus la surface est grande, mieux il sera massé. Vous pouvez au départ ne laisser que votre main sur le nourrisson. Alternez donc pression et soulagement de pression, puis effleurez-le. C’est à ce moment là que votre autre main doit être en contact délicat avec le bébé. En effet, il doit toujours y avoir un contact entre vous et votre enfant, le toucher et la chaleur humaine étant rassurantes. Vos mains doivent être synchronisées et rythmées. Vous pouvez effectuer cette opérations entre 3 et 5 fois sur une même zone.

Le massage de votre bébé est un travail de tous les jours. N’oubliez pas que tout est relatif : pour vous une journée passe plus rapidement que pour votre progéniture. C’est pour cela que la communication doit être récurrente.

Chaque jour, le massage peut être effectué entre 20 et 30min.

Que faire si le bébé n’aime pas le massage ?

N’hésitez pas à l’habituer au massage. Le bébé ne peut pas se lever, s’asseoir, s’auto-suffire en quelque sorte. C’est pourquoi, même s’il est réticent au départ, vous pouvez continuer à le masser. Prodiguer le massage infantile est un « geste bien-être », conseillé par les pédiatres.

Quand bébé deviendra grand

L’ayant habitué à être massé dès son plus jeune âge, votre enfant marchant désormais et commençant des activités physiques, ne rechignera pas lorsque vous désirerez le masser pour détendre ses muscles et son esprit. Évidemment les techniques de massages changent, et diffèrent de celles conseillées pour les enfants en bas âges. Une nouvelle forme de communication peut donc s’établir entre vous et votre bébé via le massage. Communiquer tout en procurant du bien-être, c’est désormais chose faite. Il ne vous reste plus qu’à établir ce contact avec votre enfant, ou si vous n’en avez pas encore, vous pouvez toujours partir à la chasse aux cigognes !

Article réalisé en collaboration avec :