Quelles huiles de massage utiliser pour un masseur kinésithérapeute ?

par CYRILLE GAWLOWSKI

Le recours aux huiles de massage ne datent pas d'hier, les athlètes de la Grèce antique s'en servant déjà pour détendre leurs muscles. Leurs effets sont aujourd'hui redécouverts par le grand public, et ce pour notre plus grand plaisir. Les praticiens et spécialistes du massage s'en servent également, notamment les kinésithérapeutes qui trouvent en elles un nouveau moyen de traiter les douleurs musculaires de leurs patients. Ce qui paraît logique me direz-vous, lorsque l'on sait que l'un des buts de la kinésithérapie est la décontraction physique, tout comme les huiles de massage. Les deux agissent donc tout naturellement en synergie. Cependant toutes les huiles ne sont pas adaptées, la pratique des kinésithérapeutes étant très précises, leur choix en matière d'huile doit l'être tout autant. Une erreur pourrait avoir des conséquences très néfastes sur le patient. Plusieurs critères sont à prendre en compte. Pas de panique, Malea vous guide...

Combien coûte une huile de massage ?

Il nous faut tout d'abord parler de l'huile de massage « de base » qui est d'origine végétale, comme l’huile de sésame, l’huile d’olive, l’huile de noyau d’abricot ou l’huile d’avocat. Ces huiles sont parfaites pour les massages. Vous pouvez y ajouter des huiles essentielles, aux vertus diverses et variées. Leurs prix sont également différents. Ainsi parmi les huiles les moins onéreuses vous trouverez l'huile d'abricot et l'huile de coco, dont les prix tournent autour de 8 € les 100 ml. Ce faible coût s'explique par leur facilité de production. Ce n'est pas le cas des huiles essentielles, pour lesquelles il faut une tonne de fruits pour obtenir un simple flacon de 1 l. Ainsi à titre d'exemple, vous devrez débourser pour un flacon de 5 ml d'huile de thym à thymol la coquette somme de 12 €. Il faut cependant relativiser cette différence de prix puisque vous n'utiliserez pas la même quantité d'huile essentielle et d'huile de massage. Dans votre mélange, l'huile de massage devra occuper une proportion beaucoup plus importante (par exemple, 50 ml pour quelques gouttes seulement d'huiles essentielles). Enfin préférez une huile biologique(possédant la certification si possible) qu'une huile raffinée, qui a été mélangée à des solvants. Pour rappel, ces huiles pénétreront votre corps, et une fois à l'intérieur elles circuleront à l'intérieur de votre organisme. Donc mieux vaut ne pas s'appliquer n'importe quoi sur la peau. De manière générale, il vaut mieux éviter les huiles que vous trouverez dans les supermarchés, la plupart n'étant pas biologiques.

Kinés : comment vous devez choisir vos huiles

La kinésithérapie a des exigences très précises. L'aromathérapie a des réponses tout aussi précises. Dans le domaine du traitement musculaire, elle a apporté a l'humanité de nombreuses contributions. Pour éviter les douleurs musculaires et articulaires de vos patients, vous pouvez préparer, réparer et tonifier ses muscles avant et après l’effort via des massages au moyen d’huiles de massage. Les huiles de massage chauffantes sont très prisées par les kinésithérapeutes pour atténuer les douleurs musculaires. Ainsi vous apprécierez l'huile à base d'arnica pour ses propriétés anti-inflammatoires. Mais elle n'est pas la seule. Un anti-inflammatoire comme l'huile de pépins de raisin est aussi très utile, notamment pour traiter l'arthrite chez les seniors. Cette dernière huile est d'ailleurs utilisée pour traiter le vieillissement de la peau. L'huile de millepertuis possède quant à elle le double avantage d'être anti-inflammatoire et un antalgique.

Quelles huiles essentielles choisir en complément ?

Vous pouvez ajouter à ces huiles des huiles essentielles. Ainsi le genévrier est réputé pour son efficacité contre les rhumatismes. Puissant décontractant musculaire, elle est toute indiquée contre les crampes, les courbatures et les torticolis. L'action réchauffante et tonique du gingembre agit particulièrement sur les douleurs rhumatismales ou musculaires. Mais il n'est pas le seul puisque l'huile essentielle de lavande aspic est une antalgique puissante et un analgésique qui peut calmer les douleurs rhumatismales et les douleurs musculaires. Elle est ainsi utilisée dans le cadre de la préparation des muscles sportifs. De nombreuses huiles essentielles ont également des propriétés chauffantes : camomille, clou de girofle, coriande, marjolaine, sauge... Enfin l'huile essentielle de pamplemousse permet de lutter contre les fatigues et les raideurs musculaires ; l'huile essentielle de pin de pentagonie est un relaxant soulageant notamment les crampes. En résumé, la nature a pensé à tout.

Ce qu'il ne faut pas faire

Comme leurs noms l'indiquent, les huiles essentielles sont « essentielles », c'est à dire très concentrées. Il ne faut donc pas les utiliser tel quel mais systématiquement les mélanger avec les huiles de massage notamment. Pour vous donner une idée des proportions, quelques gouttes suffisent dans une solution de 50 ml. Pour une application thérapeutique, l'huile essentielle devrait occuper 15 % de la solution. Faîtes donc bien attention à votre dosage et suivez toujours les indications. Ensuite une seule huile a souvent de très nombreuses propriétés, à tel point qu'il est difficile d'être exhaustif pour chacune de ces huiles. Par exemple on attribue à l'huile essentielle de cèdre des propriétés pour lutter contre les maladies chroniques, les affections respiratoires, les infections urinaires, l'acné, la chute de cheveux, les pellicules, les mycoses, le stress et la tension nerveuse, les piqûres d’insectes, l'éloignement des mites et des moustiques, la cellulite, la peau d’orange, la culotte de cheval et l'eczéma sec. Mais toutes ces contrariétés ne peuvent être traités par la voie du massage, certaines huiles essentielles sont mêmes déconseillées pour les massages comme l'huile essentielle de basilic particulièrement irritante pour la peau. Il existe d'autres voies d'administration, comme l'inhalation, la voie orale ou encore la dilution dans le bain. De plus, selon vos besoins, une huile sera plus efficace par exemple en l'inhalant qu'en la buvant. Tout cela pour vous dire que toutes les huiles essentielles ne peuvent pas nécessairement être utilisée dans un massage.

Vous avez désormais toutes les informations nécessaires pour faire des huiles un atout essentiel de vos massages. Que Dame Nature soit avec vous !

Faisons maintenant le point à l'aide de ce Guide d'achat des huiles de massage:

Avec la collaboration de Nicolas Cardonne

Nicolas Cardonne Masseur Kinésithérapeute à Toulouse (31), au cabinet de kinésithérapie "Côté Kiné". Mon ambition est de mettre en place une approche kinésithérapique à la fois humaine et en continuelle formation.