Table de massage : ne jamais négliger le confort de son patient !

par CYRILLE GAWLOWSKI

Vous vous lancez dans le massage et vous êtes exigeant sur le matériel ? Vous pensez qu'un masseur digne de ce nom se doit d'assurer le meilleur confort possible à son patient ? En effet, la table de massage est le meilleur allié du masseur, mais si la table est mal choisie elle peut devenir son pire handicap. Il est donc très important de choisir une table mêlant à la fois praticité (pour vous) et confort (pour le client). Car vous aurez beau être le meilleur masseur de la planète (ce que vous êtes, je n'en doute pas), si le client est mal installé, le massage est perdu d'avance. Ne vous inquiétez pas, Malea vous guide dans votre choix...

NB : Les tables de massage sont multiples et variées. Il en existe de toute sorte, de toute matière, de tout style, mais nous les regrouperons sous les 4 catégories à savoir la table pliante, fixe, hydraulique ou électrique.

Une bonne table, ça coûte cher ?

Le luxe mais à quel prix ? Ces prix varient selon les types de tables. La moins chère reste la table pliante que vous trouverez entre 100 € et 500 €. Les tables fixes à réglages manuels sont un peu plus chères, puisqu'on les trouve entre 250 € et 1.000 €. On grimpe encore un peu plus avec les tables électriques, leur système de commande plus sophistiqué faisant monter les prix entre 900 € et 2.000 €. Enfin les tables hydrauliques sont ce qui se fait de plus chère : vous en trouverez entre 1.000 € et 3.700 €. Ces différences de prix s'expliquent tout d'abord par la sophistication du système de levage des tables, mais pas seulement. Vous pourrez tomber sur des annonces avec des modèles en dessous du prix du marché. Méfiez-vous de ces annonces, les arnaques sont nombreuses sur Internet. Reportez-vous sur une marque reconnue (comme Habys) qui proposent également des modèles économiques. C'est certes un peu plus cher qu'ailleurs, mais vous avez l'assurance de posséder du matériel de qualité. Enfin ne négligez pas la garantie. Celle-ci vous permettra de faire réparer votre table en cas de défaillance, et elle démontre la confiance que le fabricant place en ses produits. Elles s'étalent souvent sur 3 ans.

Quel matériau pour ma table ?

Le choix du matériau est lié à au poids et à l'aspect de votre table. Des tables existent en bois, en aluminium, en matériau composite... Le bois renvoie une image plus noble, plus authentique. Très solide, il est bien connu dans le domaine de l'ameublement et est le plus utilisé. L'aluminium quant à lui offre un design assurément plus moderne, plus dynamique. Il est également plus léger que du bois.

Les dimensions de la table

Une erreur courante est de privilégier le confort du patient au sien. Grosse erreur ! Si vous êtes mal installé, le patient le ressentira automatiquement dans votre massage, et vous lui transmettrez votre inconfort. Le patient ne vous dira pas forcément qu'il est mal installé, c'est votre métier de le deviner. Les dimensions de la table sont un critère majeur. 70 cm de largeur sont un bon compromis entre votre confort et celui du client, et ils permettent d'accueillir la plupart des morphologies. Si c'est trop large pour vous et si votre dos vous fait mal, essayez de descendre simplement le niveau de la table. Vous pouvez également ajouter des repose-bras pour augmenter la largeur de votre table. Concernant la longueur, la plupart des tables font entre 1m80 et 1m90, ces longueurs étant très satisfaisantes. Bien entendu, un masseur rencontre toujours à un moment ou à un autre celui qui ne rentrera pas dans les clous (ou plutôt sur la table). Son Michael Jordan en quelques sortes. Pour les morphologies plus imposantes (que les kinésithérapeutes ont l'habitude de rencontrer dans le monde sportif), il existe toujours des accessoires pour vous permettre de les accueillir.

Par ailleurs, un bon compromis réside dans le choix d’un plateau en forme de « sarcophage » ou « trapèze » et d’opter pour des accoudoirs permettant d’élargir la table au niveau des bras.

NB : Certaines tables disposent des plus ou moins de plans inclinés sur le plateau de massage. En fonction de votre pratique, cela vous permettra de disposer le patient de la façon la plus confortable. Vous n’aurez ainsi plus besoin de lui demander de se tourner sans arrêt précise Fabienne Krotoff.

Bien choisir son matelas

L'efficacité du matelas est fonction de la densité de sa housse. L'épaisseur permet d'avoir un moelleux, donc privilégiez un matelas de 7 à 8 cm d'épaisseur. Mais préférez une mousse sans CFC, nocif pour l'environnement. Toujours par souci de l'environnement, vous choisirez du polyuréthane plutôt que du PVC pour le revêtement. Celui-ci doit être souple et résistant afin de pouvoir suivre les courbes du corps quand votre patient s'allonge sur le matelas. Au moment d'acheter, faites bien la différence entre l'épaisseur et la densité de la mousse. La densité se mesure en kg/m3 : comptez une densité minimum de 40 kg/m3 pour être sûr que cette mousse ne s'affaissera pas trop vite. Dès lors, une épaisseur de 3 ou 4 cm peut suffire. D'autant que la densité de la mousse joue sur le poids total de la table. Le matériau idéal est sans doute la mousse à mémoire de forme, qui s'adapte aux contours de chaque personne massée, et retrouve sa forme originale après chaque utilisation. Enfin sachez qu'il existe un matelas pour les femmes enceintes, disposant d'une cavité sur la partie supérieure du matelas permettant à la future maman de s'allonger sur le ventre.

NB : Selon que vous manipulez (optez pour une densité élevée) ou massez (faible densité) votre choix sera différents. Notez que vous pouvez aussi opter pour un sur-matelas appelé « surtable » amovible qui augmente le confort en fonction de vos patients (ex : femmes enceintes à nouveau).

Des accessoires pour toujours plus de confort

Une têtière extérieure par exemple vous rallongera votre table d'une vingtaine de centimètres. Cette têtière est indispensable pour de nombreux massages et permet au client de rester sur le ventre plus de 15 minutes. Elle offre également plus de confort et de possibilités de réglages. Son achat est donc loin d'être superflu. Vous pourrez rajouter à l'autre bout de la table une rallonge de pied vous faisant gagner 25 cm supplémentaires sur la longueur de la table. Le dossier relevable quant à lui n'est pas utile aux masseurs, mais aux réflexologues.

Il existe de nombreux autres accessoires améliorant le confort du client :

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour acheter la meilleure des tables et offrir le meilleur des massages à vos patients.

Avec la collaboration de Fabienne Krotoff

Fabienne Krotoff Ostéopathe à Paris XVe.

Je poursuit des formations en parallèle, notamment dans le domaine de la périnatalité.