Une table de massage pliante, c'est pour quoi faire ?

par CYRILLE GAWLOWSKI

La table de massage est au masseur ce que la voiture est au pilote : un outil qui bien sur ne remplace pas le savoir-faire, mais dont il ne faut pas sous estimer le choix. D'elle dépendra le confort de votre patient mais aussi le votre puisqu'elle facilitera vos gestes. En premier lieu elle doit s'adapter aux nécessités de son utilisateur. Il y en a pour tous les goûts : masseur occasionnel, en cabinet ou encore pour sportifs de haut niveau... Et à cela s'ajoute encore les différentes formes de massage pratiquées. Bref, on s'y perd vite ! Il est donc nécessaire de bien identifier vos besoins avant de vous lancer dans l'achat. Renseignez-vous sur les avantages et les inconvénients de chaque type de table.

Une table de massage pliable, quésako ?

Transportable, elle s'adresse aux « grands voyageurs du massage » et s'avère bien pratique pour les consultations à domicile (ou bien dans tout autre endroit qu'un centre de massage). Elle se révèle parfaite si vous vous déplacez souvent, ou encore si vous avez peu d'espace à domicile. Une table pliable est faite en bois ou en aluminium. Sa taille standard se situe autour de 90 x 70 cm, pour un poids compris entre 7,5 kg et 20 kg, rentrant ainsi facilement dans un coffre de voiture. Elle occupe donc peu de place et sa légèreté assure tous les déplacements. De plus vous pouvez la ranger dans un coin après utilisation.

Comme toute table de massage, elle est réglable de façon à pouvoir s'adapter aussi bien au patient qu'au type de massage. Ajustable, ni le patient ni le masseur ne seront mal à l'aise. Tout comme les tables de massage fixes, elles s'adaptent en effet aux clients de différentes tailles. Elles sont également faciles d'utilisation, comme en témoigne le récent système «Open'Up » facilitant leur dépliage. A ceux qui seraient tentés d'associer légèreté et fragilité, rassurez-vous. La sécurité de ces tables est optimale car placée sous contrôle des principes de construction européenne en application. Enfin bois et aluminium sont le plus souvent utilisés, le bois attirant généralement plus d'amateurs.

En revanche, en conséquences, ces tables seront plus fragiles sur le long terme. Fabienne Krotoff, Ostéopathe souligne à ce titre que ces tables auront tendance à faiblir pour un ostéopathe qui pratiquerait des techniques structurelles sur ce genre de table.

Comment choisir parmi tous les modèles proposés ?

Le poids est un premier critère important. N'oubliez pas que vous transportez votre table partout où vous allez ! Ce poids dépend du matériau utilisé. Le bois massif est conçue de matériaux durables et est bien connus dans le domaine de l’ameublement (comme le hêtre). De plus il est résistant et offre donc une meilleure stabilité. En revanche une table en bois est plus lourde de 4 kg qu'un modèle en aluminium. Ce dernier est tout aussi solide, mais à condition d'avoir un système de réglage des pieds télescopiques fiable. Un autre critère de sélection reste la largeur de la table. Ainsi on admet que 65 cm sont suffisants pour les soins esthétiques et les pratiques de manipulations. 70 cm est un minimum pour avoir les bras posés le long du corps. Enfin 80/85 cm semblent être nécessaire lors d'exercices de « mobilisations », de manière à ce que le patient se sente en sécurité. Moins la table est large et meilleur sera votre confort. Mais n'oubliez pas celui de votre patient ! 60 cm, ça fait un peu juste ! Opter pour 70 cm est un bon compromis. Hormis la taille, pensez à vérifier que la table dispose bien d'un tendeur, indispensable pour la stabilité. Bois ou aluminium, tous deux sont résistants.

Qu'en est-il des accessoires ?

L'achat de la table en soi n'est pas une finalité, à celle-ci pouvant s'ajouter des accessoires servant le confort du patient. Afin d'en limiter le poids, les fabricants délestent souvent leurs tables de tout accessoires. Accoudoirs et housse de transport viendront compléter vos achats. La cavité faciale et les repose-bras vous permettront de gagner 20 cm en longueur et autant en largeur, ce qui n'est pas négligeable pour les patients les plus corpulents. Si votre patient reste en position allongée plus de 15 minutes, une têtière est plus appropriée. De manière générale, la têtière reste le « must » !

Pour votre propre confort, vous pourrez également vous procurer une housse à roulette afin de la transporter plus facilement.

Où acheter une bonne table pliante ?

Vous pourrez en trouver sur de nombreux sites d'e-commerce. Pour une table d'entrée de gamme un peu plus de 100 € (Malea propose un très bon modèle à partir de 149,90 €), le haut de gamme pouvant monter jusqu'à 500 €.

Enfin, gardez à l'esprit que c'est moins la qualité de la table que celle du masseur qui fait un bon massage !

Avec la collaboration de Fabienne Krotoff

Fabienne Krotoff Ostéopathe à Paris XVe.

Je poursuit des formations en parallèle, notamment dans le domaine de la périnatalité.

Avec la collaboration de Vincent Arin Stocchetti

Vincent Arin Stocchetti Masseur Kinésithérapeute DE et Ostéopathe DO en Midi-Pyrénées.

Auteur de 3 ouvrages :

  • « Kiné ou ostéo, qui consulter ? », portraits croisés des 2 professions
  • « Sacrés patients », recueil de nouvelles, présentant un ensemble de portraits fictifs de patients, imaginés à partir de mes souvenirs professionnels.
  • « Soulagez-vous-même vos petites douleurs articulaires », guide d’auto-soins.