Apprenez les manoeuvres de massage

par STEPHANE MILLET

Idéal après une série d'effleurages, le pétrissage consiste à exercer une pression plus profonde sur les grandes masses musculaires. Elle fait partie de ce qu'on pourrait nommer la famille des techniques de massage les plus courantes, parmi lesquelles on retrouve l'étirement, le pétrissage et le palper-rouler. Ces techniques de base d'un bon massage sont relativement simples à assimiler. L'important est de pratiquer, encore et encore. Peut-être ne deviendrez-vous pas un véritable professionnel du massage dès la première heure de pratique, mais vos séances de massage prendront très vite une toute autre dimension.

Les techniques de base du pétrissage

Dans les trois manœuvres basiques que sont l'étirement, le pétrissage et le palper-rouler, vos mains doivent travailler en alternance sur un rythme continu pour

détendre les muscles

,

drainer les déchets

et

stimuler la circulation veineuse et la circulation lymphatique

. Le

pétrissage

consiste à décoller les masses charnues et à les repousser alternativement de la main en un large mouvement de torsion. Il sert à étirer et à détendre les tissus profonds du corps.

L'étirement est un mouvement de fort allongement utilisé sur les faces latérales du tronc et des membres. Alors que dans le palper-rouler, il faut faire glisser la peau entre ses doigts. La peau est légèrement décollée les pouces passent sous le pli de peau et les 4 autres doigts de la main font avancer le pli de peau en parcourant la surface du corps à traiter.

Comment pratiquer les manoeuvres de base ?

L'étirement Il s'agit d'effectuer une mise en tension de la peau, plus ou moins douce mais toujours tonique, en utilisant les deux mains. Cette technique est utilisée dans le massage sportif(pour éliminer les courbatures), massage californien, le drainage lymphatique... Placez une de vos mains sur la face latérale extérieure du corps de votre partenaire, avec le bout de vos doigts contre le sol ou la table, et l'autre main en amont de la première. Étirez les tissus en vous servant alternativement de vos deux mains qui doivent se déplacer progressivement sur un rythme lent, le long de la face latérale du corps.

Le palper-rouler Il s'agit d'un malaxage et roulement des muscles. Cette technique est utilisée dans le massage californien, les soins toniques musculaires et le massage sportif(avant et après l'effort). Placez votre main gauche sur la face latérale intérieure de votre partenaire, le talon de la main vers le bas, et votre main droite sur la face latérale extérieure, les doigts vers le bas. Puis tirez fermement vers l'avant avec votre main gauche et vers l'arrière avec votre main droite. Sans vous arrêter, inversez le sens du mouvement de vos mains. Avancez progressivement le long corps durant la manœuvre.

Le pétrissage En utilisant toute la surface de vos mains, saisissez et pétrissez les masses musculaires en faisant travailler vos deux mains en alternance : l'une desserrant sa prise quand l'autre se referme sur les tissus voisins. Ne soulevez pas les mains du corps entre les mouvements : transférez doucement votre pression d'une main sur l'autre, comme pour pétrir de la pâte.Pratiquer les techniques de pression

La pression appuyée Ce sont des pressions exercées avec la pulpe des doigts et du pouce en petits cercles appuyés au niveau des masses musculaires, en particulier au niveau des petits muscles, des omoplates, du cou, des mains et des pieds. On l'utilise comme tonique musculaire et circulatoire dans les massages sportifs. Ces manœuvres de friction à pression localisée et appuyée utilisent en réalité les pouces, la pulpe des doigts ou le talon des mains pour atteindre à la perpendiculaire les tissus où peuvent résider des tensions plus cachées.

Après avoir apaisé et détendu votre partenaire avec des larges manœuvres d'effleurage et de pétrissage, vous allez maintenant travailler le tissu profond autour des articulations. Il est important d'appliquer une pression d'intensité croissante. Vous découvrirez généralement que le corps humain est moins fragile qu'il ne le parait, mais le seuil de tolérance varie considérablement suivant les individus, et s’il est parfois efficace d'aller à la limite de la douleur, il est nocif de franchir ce seuil. Pour effectuer chacune des manœuvres exposées ici, concentrez-vous sur la partie de votre main qui est en jeu, mais utilisez tout le poids de votre corps pour accroître votre pression, en conservant vos mains relativement fermes.

La pression du talon de la main Poussez doucement mais fermement les talons de vos mains, un talon suivant l'autre. Travaillez en alternance avec vos deux mains, de façon rythmique, la pression pulpaire des doigts. En décrivant des cercles minuscules, poussez autour des articulations avec la pulpe de vos doigts. Veillez à travailler sur les tissus profonds au lieu de glisser à la surface de la peau.

Le roulement du pouce Pressez la pulpe de vos pouces contre les tissus de votre partenaire, en petits mouvements transversaux profonds ou en petits cercles, suivant la région du corps que vous travaillez. Appliquez vos pouces l'un au-dessous de l'autre, mais poussez un peu plus loin à chaque mouvement successif de façon à couvrir une assez large surface.