Test du bras de massage MG 70 de Beurer

par GUILLAUME FOURNEL

Le bras de massage Beurer MG 70 gadget ou masseur de votre quotidien ? " Comment se masser soi-même le dos ? Qui n’a jamais ressenti le besoin de se masser le dos et désespéré de ne pouvoir profiter du secours d’un tiers ? Le bras de massage permet aisément d’accéder à son dos et à ces fameuses zones de douleurs sans avoir à demander l’aide de son voisin. Le bras de massage Beurer MG 70 : mais qu’est-ce qui se cache derrière ce nom barbare ? Quand on m’en a parlé j’ai imaginé ces immenses machines qui trônent sur les chaînes d’assemblage et enfilent les boulons des carcasses d’auto comme j’enfile mes chaussettes. Ça doit faire mal me suis-je dis… Ou alors c’est un jouet « Playschool » ou « Fisher Price » sans intérêt ? Ou bien est-ce une révolution du massage ? Réponse dans les prochaines lignes."

Qu’est que c’est ?

Comment ça marche ?

Le plus simplement du monde. On sort l’appareil de sa boite, le branche au secteur. On enclenche ensuite le bouton « ON » après avoir fait une sélection des réglages désirés, et applique la tête de massage sur les zones qui attendent le massage. On peut masser les cuisses, les pieds, le dos, les mollets, les bras, toutes les zones peuvent être atteintes grâce au manche. Le fabricant recommande de ne pas utiliser l’appareil trop longtemps sur un même endroit, d’appliquer un mouvement régulier(conseil : vers le cœur) et varier les zones du massage.

Esthétique

Le design est très lisse, les couleurs de l’appareil sont conventionnelles et ses formes arrondies. L’ensemble de ces éléments lui confèrent un

look un peu futuriste

qui estompe l’aspect plastique de certaines zones. Le revêtement des surfaces de préhension, qui sont importantes, est agréable à l’œil-comme au toucher d’ailleurs.

Alors certes vos amis seront un peu surpris voire déconcertés de trouver un tel objet dans votre intérieur, mais quand vous leur aurez fait essayer, leurs préjugés se dissiperont très vite.

Praticité

La

simplicité d'utilisation

de la machine plaide pour elle. On attrape l’engin et applique l’embout sur la surface que l’on veut masser. Le fil n’est pas très long mais l’appareil s’utilise lorsque l’on est en position de repos (assis ou allongé) donc ce défaut ne parait pas vraiment handicapant. On peut changer, varier les embouts, opter pour des picots, une surface lisse ou la tête de massage nue. Le bras de massage MG 70 est parfait pour un

auto massage sans effort

, notamment de zones difficiles d’accès (dos, mollets, épaules). Il est également utilisable par un tiers qui peut ainsi administrer un massage intense en termes de vibrations puisque la vitesse des vibrations de l’appareil n’est pas reproductible par les mains humaines.

Fonctions

Comme indiqué plus haut, le bras de massage MG 70 dispose de deux fonctions de massage : massage par

vibrations

et massage par vibration associé à la

chaleur de l’infrarouge

. On peut également régler la vitesse des vibrations. Notons que la vitesse minimale est vigoureuse. La chaleur diffusée n’est quant à elle pas très intense. Le bras est lui amovible et l’on peut choisir d’utiliser l’appareil comme une main de massage grâce à la boucle de maintien. Dans ces conditions les vibrations de l’appareil peuvent néanmoins devenir vraiment désagréables (à moins qu’on se tienne appuyé sur une surface avec les deux mains) et se répercuter sur tout le corps.

Robustesse

L’appareil dégage, comme beaucoup d’appareils signés Beurer, une grande impression de solidité. Le cordon d’alimentation est fin mais fixé directement sur le bras de massage. Il ne semble pas pouvoir être facilement abîmé. Tout ce qui est bouton, réglages et systèmes de fixation donnent la même impression de solidité. Si vous évitez de vous en servir comme d'une raquette de tennis, l'appareil devrait rester efficace quelques temps.

Ergonomie

La poignée de l’appareil semble bien pensée pour une préhension agréable. La tenue en fonction « main de massage » est également agréable si on excepte la

trop grande intensité des vibrations

. Le poids de l’appareil est raisonnable. Mais porté à bout de bras, comme cela peut être le cas dans certaines situations d’automassage, il

peut sembler lourd

à certaines personnes et donc plus difficile à manier. Cependant, ce n'est pas la position pour laquelle il a été conçu. En effet, les bras de massage ont été pensé pour pouvoir surtout masser les zones inaccessibles du dos sans que l'utilisateur ne ressente le poids de l'appareil (technologie du "poids déporté").

Efficacité globale

Le bras de massage ne propose ni rotation ni stimulation de pétrissage mais uniquement un massage à percussion; grâce à des vibrations à plus ou moins grandes fréquences ou vitesses. Sa fonction chaleur n’est pas très intense, même si sur une peau nue elle peut tout à fait apporter des bienfaits non anodins. Pourtant, en dépit de ces limites, les massages qu’il prodigue sont terriblement efficaces et agréables. Après une journée de marche ou n’importe quel effort, ils

détendent parfaitement les muscles tendus

des mollets, des cuisses ou du dos. Le MG 70 est idéal en solitaire et en automassage mais également redoutable pour permettre aux personnes moins expérimentées ou aux mains fatiguées de prodiguer un massage de qualité.

Les points forts

Les points faibles

L’avis du testeur

«

Le bras de massage est une vraie bonne surprise ! Je m’attendais à un gadget inutile, ou quelque chose de froid et inhumain. Il n’en fut rien. Il s’agit vraiment là de l’appareil idéal pour découvrir les joies du massage à la maison en automassage comme en couple. Parfait après les longues journées de marche, son rapport qualité prix est de surcroît imbattable.

»

L’avis des kinés

«

A vrai dire, nous utilisons déjà ce type d’appareil de massage pour nos soins. Celui-ci est issu visiblement des dernières générations et est encore plus efficace et léger. Pour masser des muscles imposants, on est parfois obligé de passer par ce type d’appareil. Celui-ci est parfait donc après le sport ou pour accéder au dos en automassage.

»

Pour quels utilisateurs ?

Tout le monde sans distinction.

Avec la collaboration de Nicolas Cardonne

Nicolas Cardonne Masseur Kinésithérapeute à Toulouse (31), au cabinet de kinésithérapie "Côté Kiné". Mon ambition est de mettre en place une approche kinésithérapique à la fois humaine et en continuelle formation.

Avec la collaboration de Thibault Biason

Thibault Biason Masseur Kinésithérapeute à Toulouse (31), au cabinet de kinésithérapie "Côté Kiné". Passionné de rugby, je travaille régulièrement dans le milieu sportif.