Quelles sont les contre-indications pour un massage ?

par GUILLAUME FOURNEL

Les massages sont une solution à bon nombre de vos problèmes bien-être. Issus de traditions millénaires, ils bénéficient aujourd'hui d'un important capital confiance, à tel point qu'on en oublie parfois qu'il n'est pas conseillé à tous. En effet dans certains cas, le massage censé vous procurer détente et relaxation peut avoir des conséquences négatives. Comme tout traitement, le massage a ses contre-indications. Vous éviterez donc d'être massé dans les cas suivants.

Si vous êtes blessé...

Evitez toutes coupures, coups, plaies ouvertes, ampoules, rougeurs ou renflements qui seront douloureuses au toucher et pourraient s'infecter. Ajoutons que toute maladie de peau contagieuse sera rédibitoire afin de prévenir le risque de contagion. De manière générale, le massage est contre-indiqué si vous présentez ces l'un de ces troubles :

De plus, il n’est pas conseillé de donner un massage à la suite d’une intervention chirurgicale récente (moins de trois mois). De même si le patient a subi un traumatisme - entorse de la cheville, "tour de reins", effort dorsal abusif... - évitez de masser ou de solliciter cette zone. Si vous avez un problème à un endroit de votre corps, évitez le recours aux appareil de massage, notamment sur cette zone.

Si vous souffrez des troubles suivants...

Vous vous abstiendrez de massage en cas de forte fièvre, infection bactérienne ou virale, nausée ou douleur abdominale, plaies ou cicatrices récentes, infection cutanée, fibrome ou tumeur, maux de dos importants, maladies inflammatoires aiguës, blessures ligamentaires et musculaires. Il faut également éviter de masser une personne souffrant de problèmes cardiaques (artériosclérose, hypertension, etc.). Le massage est contre-indiqué en cas de maladies relatives aux os et au squelette, comme l'ostéoporose et la spondylite.

Consultez un docteur s'il existe la moindre blessure à la tête, au cou ou aux épaules, tel le traumatisme cervical qu'un massage de la tête pourrait aggraver. Le masseur évitera particulièrement les jambes sur un sujet souffrant de diabète ou de troubles circulatoires (phlébite, thrombose, varices). En cas de phlébite, le massage est une contre-indication absolue: le massage pourrait déloger le caillot et provoquer une embolie pulmonaire ou cérébrale. D'autre part, lorsqu'une douleur se manifeste, arrêtez tout mouvement et passez à une autre partie du corps.

Si vous vous trouvez dans l'une de ces situations

De manière générale il est déconseillé de masser immédiatement après un repas. Si vous devez vous rendre dans un salon de massage, attendez d'avoir fini de digérer.

Il est contre-indiqué de masser l’abdomen durant les deux premiers jours du cycle menstruel et durant la grossesse. En début (les 3 premiers mois) et fin de grossesse, évitez les fortes pressions sur les jambes.

Cette règle de travailler doucement s'applique aussi aux

enfants, aux personnes fragiles et âgées

. ajustez votre pression à l'énergie de la personne que vous massez. Même avec des enfants plus âgés qui paraissent robustes, il est conseillé d'agir doucement jusqu'à ce que l'un et l'autre soyez habitués au massage. S'il est administré trop fort, il peut provoquer un surcroît d'énergie qui sera trop important pour le corps de votre jeune partenaire susceptible alors de s'évanouir. N'employez jamais d'huiles essentielles avec les bébés, les jeunes enfants ou les femmes enceintes. Pour les enafnts plus grands ou les personnes agées, utilisez une goutte d'HE pour 20ml d'huile de base. En cas de doute, consultez un aromathérapeute qualifié.

Quand un spécialiste doit-il intervenir ?

Seul un kinésithérapeute expérimentépeut intervenir dans certains cas, comme les rhumatismes, les traumatismes des vertèbres, les rééducations post-traumatiques... Un avis médical est requis pour tout type de cancer ou si vous n’êtes pas sûr qu’un massage soit adapté.De même, tout doute concernant un état pathologique impose de demander l'avis favorable à son médecin.

Le massage est une technique à manier avec précaution. Nous vantons sans cesse les conséquences qu'il a sur notre organisme. Mal employé, ces conséquences pourraient s'avérer néfastes. Donc comme tout bonne chose, n'en abusez pas.