Mercredi 23 février 2022, par Mélio ARJONA.

LE JEÛNE COSMÉTIQUE

Laissez votre peau respirer grâce au jeûne cosmétique

    Les règles du jeûne cosmétique sont simples : ne plus appliquer aucun produit cosmétique sur sa peau, pendant un certain temps. Ce phénomène a fait fureur sur les réseaux sociaux notamment pendant le confinement de mars 2020 lié à la crise sanitaire.
    Les dermatologues et les influenceurs/euses l’ont beaucoup vanté comme une solution à vos problèmes épidermiques. Mais qu’en est-il vraiment ?

LA MISE EN PLACE D'UN JEÛNE COSMÉTIQUE

    Souvent conseillée quelques jours en début de mois, ou 2 à 3 semaines à chaque changement de saison, cette astuce bien-être a pour but de régénérer votre peau en la laissant respirer quelque temps.

    Plusieurs types de jeûnes sont connus :

  • le jeûne total : vous n’appliquez plus rien sur votre peau durant quelques jours. C’est la technique la plus extrême mais il faut faire attention car votre peau n’y est plus habituée.
  • le jeûne léger ou raisonné : vous limitez le nombre de soins appliqués à votre peau (crème universelle ou cure à la vitamine C par exemple). Dans tous les cas, il faut absolument éviter une superposition de soins et de sérums afin de laisser votre peau respirer au maximum.

    Enfin, petit rappel, que vous jeûniez ou non, il ne faut surtout pas oublier de nettoyer votre peau des impuretés accumulées durant la journée.

LES BIENFAITS DU JEÛNE COSMÉTIQUE

    Laisser votre peau respirer est une bonne chose pour qu’elle se régénère seule et qu’elle apprenne à se défendre contre les impuretés. Elle sera ainsi plus saine et lumineuse, le sébum se régulera lui-même de façon naturelle, elle sera détoxifiée et moins dépendante aux cosmétiques en tout genre.

    Enfin, le jeûne facilitera le processus de régénération de la peau qui a lieu la nuit, c’est pour cela qu’il est fortement déconseillé d’utiliser une crème de nuit lors de cette période.

LES RISQUES DU JEÛNE COSMÉTIQUE

    Cependant, le jeûne cosmétique n’est pas adapté à tout le monde. En effet, il vous sera recommandé ou déconseillé en fonction de votre type de peau et de vos traitements habituels. La peau présente alors certains signes de déshydratation (perte d’éclat, absence de lipides, démangeaisons, craquelures jusqu’à l’eczéma de sécheresse).

    Ce type de jeûne est à éviter chez les personnes à la peau atopique qui présentent déjà une barrière cutanée défectueuse. Effectivement, priver ces personnes d’un soin de base comme l’application quotidienne d’un émollient permettant à la peau de retrouver sa fonction de barrière protectrice, est largement déconseillé.
    Dans ces cas-là, vous pouvez opter pour un jeûne plus léger ou bien suivre une autre routine vous permettant de laisser votre peau respirer.

    Aussi, même si vous ne présentez pas de peau atopique, il est conseillé de réaliser ce type de jeûne sur une période courte (le temps d’un week-end par exemple). Si la peau tiraille trop, il est conseillé de vaporiser au moins un peu d’eau florale.

    Le jeune cosmétique peut être un véritable allié dans un quotidien parfois trop violent avec votre peau. En revanche, il faut faire très attention à ce que l’on peut faire ou non. Il ne faut pas prendre des risques inutiles et savoir écouter votre peau et votre corps lorsque ceux-ci vous envoient des signaux.

Sources