Jeudi 10 mars 2022, par Mélio ARJONA.

LE MASSAGE POUR BÉBÉ

Interview de Mme Pascale Bonnet

Pascale durant un atelier de massage pour bébé

    Diplômée depuis plus de 30 ans dans l’éducation de jeunes enfants, Pascale Bonnet s’est lancé en 2019 un nouveau défi : fonder son association « Paumes et Petons » dans le domaine du massage pour bébé.
    Formée et diplômée par L’AFMB, elle assure des cours individuels comme collectifs pour des parents demandeurs de créer un lien d’attachement, via le toucher, avec leurs enfants. Nous avons profité d’une entrevue pour lui poser quelques questions.

QUI SUIS-JE ?

    Je suis éducatrice de jeunes enfants depuis plus de 30 ans. Je travaille actuellement pour une association Toulousaine « Crèche and Do » qui propose aux particuliers des gardes à domicile. Après le recrutement de personnel petite enfance, nous accueillons les intervenantes et les enfants à l’association tous les matins afin de leur proposer des activités. Nous faisons également des suivis pédagogiques au domicile des parents.
    La spécificité de l’association est l’accueil des enfants dit « vulnérables », soit porteurs d’handicaps ou de maladies chroniques, soit nés prématurément.
    Avant ce poste j’ai longtemps été directrice de crèche et accueillante LAEP ( Lieu d’Accueil Enfant Parent).

    Je pratique le massage pour bébé depuis trois ans maintenant. C’est quelque chose qui m’a toujours intéressé notamment par le toucher et le lien d’attachement. J’ai moi-même massé mes deux enfants : l’aîné de façon instinctive et le cadet dans des cours collectifs. L’accompagnement des parents dans la communication avec leur bébé au travers du toucher est une chose qui me plaît énormément.

L’HISTOIRE DU MASSAGE BÉBÉ : ORIGINE ET FONCTIONNEMENT

    Nombreux sont les pays où le massage fait partie du soin apporté au bébé et ce, depuis des millénaires. Pourtant, le massage en général a disparu de nos continents occidentaux avec la morale judéo chrétienne.

    Le massage que j’enseigne est composé de mouvements de massages indiens, suédois et de quelques pressions de réflexologie.
    Dans le programme que j’enseigne, je ne masse pas le bébé. Je montre aux parents les mouvements sur un poupon, ainsi ils développent dès le début ce lien d’attachement en pratiquant sur leur enfant.

    On décrit 4 bienfaits du massage pour le bébé : l’interaction (avec son parent), le soulagement (maux de ventre, poussée dentaire, poussée de croissance), la stimulation  (du corps certes, mais également neuronale, lymphatique et hormonale par exemple) et enfin la relaxation (amélioration du sommeil).
    Pour le parent, il est très relaxant de masser son bébé mais c’est aussi une façon de l’écouter, de le comprendre et de répondre au mieux à ses besoins.

PARCOURS ET FORMATION : COMMENT DÉBUTER ?

    Il faut commencer par se former ! Personnellement, j’ai contacté l’AFMB (Association Française de Massage pour Bébé), l'une des 78 branches de l’AIMB (Association Internationale de Massage pour Bébé) [ces branches, issues de 78 pays différents, sont des associations qui proposent le même programme que l'Association Internationale, ndlr]. J’ai suivi une formation théorique de 5 jours avant d’organiser des ateliers et produire un écrit pour la certification. J’ai également suivi une formation complémentaire de relaxation pour proposer des exercices au début de chaque séance.

    Neuf mois se sont écoulés entre le début de la formation et la certification, durant lesquels j’ai beaucoup appris. Les compétences telles que la capacité d’écoute, l’empathie, la bienveillance et l’adaptabilité m’ont été très utiles afin de mieux cerner le rôle que je dois occuper et ce que je dois transmettre aux parents comme aux enfants. Je pense que ces aptitudes sont primordiales pour quelqu’un qui souhaite emprunter cette voie.

    Je révise régulièrement avec une formatrice et je continue de travailler sur les contenus de mes ateliers, notamment pour la discussion autour de la parentalité.

COMMENT SE DÉROULE UN SUIVI DE MASSAGE BÉBÉ ?

    Le programme que je transmets se déroule en cinq séances d’une heure en individuel et d'une heure et demie en collectif. Les tarifs sont de 150 € pour un cycle de cinq séances individuelles et 130 € pour un cycle collectif.
    En plus des mouvements de massage, un temps est pris pour des discussions autour des pleurs, du sommeil, du rôle du papa et de toutes autres questions pouvant préoccuper les jeunes parents.

    J’ai la chance de n’avoir jamais eu affaire à des parents réticents. Certains sont moins à l’aise au départ ou appréhendent la première séance, mais ils arrivent tous très vite à comprendre la démarche et à écouter leur enfant.

PERSPECTIVES D’AVENIR ET DÉVELOPPEMENT

    Mon souhait est de développer mes ateliers et mes partenaires afin que chaque parent, même en difficulté sociale, puisse bénéficier de ces moments-là. J’aimerai aussi me former au massage prénatal. Ainsi, un suivi pourrait être mis en place avant même la naissance de l’enfant. Cela peut être très riche je pense, aussi bien pour l’enfant que pour le(s) parent(s).

    L'action auprès des travailleurs sociaux et des mamans en difficulté est également une chose vers laquelle je tends. Enfin, j’aimerais développer ma communication afin d’étendre mon réseau et de faire profiter au plus grand nombre de parents, des connaissances que j’ai pu acquérir.

Remerciements

Madame Pascale BONNET, fondatrice et intervenante de l'association "Paumes et Petons" et Coordinatrice Régionale Midi Pyrénées AFMB