La fabuleuse histoire du massage

par STEPHANE MILLET

Le massage est l'une des plus anciennes formes de thérapie populaire, et fût utilisé tout au long de l’histoire pour guérir le corps et l’esprit. Depuis des milliers d'années, les différentes formes de massage ont servi à guérir et à soulager les malades. Son origine en Occident remonte à l’Antiquité, près de 3.000 ans av. J-C. Pour les médecins de l'antiquité grecque et romaine, le massage était un des principaux moyens de guérir et de soulager.

L'Antiquité

Grecs et Romains préconisaient notamment de se faire masser avant et après la pratique d’un sport,

pour accélérer la convalescence

, pour

régénérer le corps ou soulager les douleurs

après les jeux des gladiateurs. Dans les gymnases et dans les palestres, il était de tradition de faire suivre un bain d’une bonne friction avec des huiles. Le masseur était également sollicité pour certains traitements médicaux et pour soigner des troubles variés.Au début du Ve siècle av. J.-C., Hippocrate, le « père de la médecine » donnant son nom au fameux serment, écrivait : «

Le médecin doit avoir l'expérience de beaucoup de choses, mais à coup sûr du massage [qui] peut assouplir une articulation enraidie, ou, au contraire, corriger une hyperlaxité.

»

Pline, le célèbre naturaliste romain, était régulièrement massé pour son asthme, et Jules César, qui souffrait d'épilepsie, se faisait quotidiennement pincer afin de soulager ses névralgies et ses migraines. Après la chute de Rome, au Ve siècle de notre ère, l'Europe fit peu de progrès dans le domaine de la médecine, laissant aux Arabes l'étude et le développement des enseignements antiques.

Les racines orientales

D’anciens manuscrits chinois, indiens et égyptiens évoquent les vertus préventives et curatives de ces manipulations. Le massage tient d'ailleurs une place importante dans la médecine chinoise.

Les Indiens seraient même des précurseurs

, puisque le massage Ayurvédique remonterait à plus de 6.000 ans. Signifiant "science de la vie", c'est un massage s'effectuant via des

huiles

et permettant de

réguler l'énergie afin de retrouver l'équilibre

. Un peu plus "récemment", il y a 5.000 ans, apparaît chez les Chinois

la réflexologie plantaire

, consistant à appliquer des pressions sur les points d'acupuncture des pieds, et ce afin de traiter l'ensemble de l'organisme. En effet, chaque point est relié à un organe : les traiter permet de

soigner le corps entier

.La médecine chinoise, ne se reposant décidément jamais, produit dans le même millénaire

le massage Tui Na

, où le praticien compte sur plus de

300 manipulations

différentes. Le nom se base sur les deux manipulations les plus courantes dans le massage chinois, à savoir

Tui

qui signifie «

pousser

» et

Na

, «

saisir

». Les japonais développent de leur côté le fameux massage Shiatsu il y a 4.000 ans, se basant sur la pression de points d'acuponcture.Les autres pays asiatiques ne sont pas en reste, le

massage thaïlandais

faisant son apparition il y a 2.500 ans. Pour la petite histoire, les médecins du Bouddha en seraient à l'origine.De nombreuses autres techniques naquirent par la suite, on peut notamment citer le massage

amma

(Japon),

lomi lomi

(Hawaï) ou encore tibétain beaucoup plus tard.

Plus tard, en Occident...

Au cours du XVII° et XIX° siècles, le massage devint populaire en Europe grâce aux travaux du Suédois Per Henrik Ling (1776-1839). Fort de ses connaissances approfondies des différentes techniques de pression, il élabora sa propre méthode qu'on appelle aujourd'hui le

massage suédois

. C'est une synthèse de ses connaissances de gymnastique et en physiologie, et des techniques chinoise, égyptienne, grecque et romaine. Cette technique est basée sur des

mouvements d’effleurage, de pétrissage, de friction, de percussion et de vibration

. Sa méthode fit des émules dans le monde entier et vers la fin du XIX° siècle, le massage suédois s’imposa définitivement dans le monde médical.Le premier collège ayant à son programme le massage fut fondé à Stockholm en 1813, et des instituts et des établissements thermaux proposant des massages surgirent sur tout le continent.

De nos jours, dans le monde occidental, la valeur thérapeutique du massage vient une fois de plus d'être redécouverte, et sa pratique se développe chez les professionnels comme chez les profanes.Les techniques de massage actuelles et de nombreux appareils de massage s’inspirent encore largement de l’enseignement de Ling.